Raison

Raison (nom commun)
(Sens subjectif) Faculté connaître, de bien juger, de discerner le vrai et le faux ou le bien et le mal.
(Sens objectif) Élément posé comme cause ou motif de quelque chose.
Exemple(s)
  1. Les philosophes parlent tout le temps de de la raison. Certains lui-mettent même une majuscule.
  2. On trouve toujours une bonne raison de se plaindre.

Bibliographie

  • Raison, Dictionnaire de philosophie, Noëlla Baraquin (dir.), Paris, Armand-Colin, 2007
  • Raison, Dictionnaire de philosophie, Christian Godin, Paris, Fayard, 2004
  • Raison, Dictionnaire des concepts philosophiques, Michel Blay (dir.), Paris, Larousse-CNRS, 2007
  • Raison, Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux (dir.), Jean Lefranc (dir.), Paris, Armand-Colin, 2005
  • Raison, Philosophie de A à Z, Collectif, Paris, Hatier, 2000

12 comments / Add your comment below

  1. Avez-vous des exemples de ce qui est vrai, de ce qui est faux, que la raison présente comme irréfutable et qui s’impose à tous ? Je ne parle pas de données scientifiques, telle la loi de la pesanteur par exemple, mais de jugement et de connaissance philosophiques qui permettraient de penser et de fonder que telle situation est « mal » et que telle position est vraie ou fausse. Merci !

    1. Je réponds un peut tard, désolé.

      Des situations qui seraient « mal » et que la raison seule nous présente comme « mal », je n’ai pas d’exemple. Je suis pas sûr qu’on en trouve facilement. Des propositions « vraies » ou « fausses », c’est plus simple. On peut dire que des phrases comme « Un chat est un chat », ou « Napoléon est Napoléon », sont vraies, et que c’est la raison qui nous le montre. Ces phrases sont logiquement vraies et ne peuvent pas être fausses, sauf à subvertir le sens des mots.

      Cela dit, au-delà de la définition de la raison, la question est de savoir si la « raison » est encore un concept opératoire aujourd’hui. Est-ce que l’idée de « raison » est encore mobilisée de façon efficace ? Ou est-ce qu’elle n’appartient pas plutôt à l’histoire des idées ? Je ne vois pas tous les jours les gens parler de la raison pour expliquer ce qu’ils font. Les actions raisonnables ou rationnelles ne sont pas forcément rattachées à un objet spécial, une faculté qu’on nommerai « raison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *