Artisan

Artisan (nom commun)
Producteur manuel d'artefacts utilitaires qui fabrique lui-même et intégralement la chose.
Terme(s) associé(s)

artiste

Artisan / artiste : une séparation progressive

La séparation entre l’artiste et l’artisan n’a pas toujours existé. Initialement, on dit « artisan » tout individu qui pratique un art, que ce soit une technique ou un des beaux-arts. Le potier et le sculpteur sont sur au même niveau.

Au XVIIe, l’artisan va se séparer de l’artiste. Le travail artistique suppose des connaissances intellectuelles ou esthétiques. Il ne s’agit pas simplement d’un travail sur le matériau : il y a une dimension plus abstraite. Un peintre, un horloger ou un chimiste sont alors rangés du coté des « artistes ».

Au XIXe, l’artisan se distingue cette fois de l’ouvrier. Le simple exécutant devient un « ouvrier ». L’artisan devient celui qui pratique un art (technique), quel qu’il soit. L’artiste pratique les beaux-arts, l’artisan pratique les autres.

La définition d’artisan comporte trois éléments clés :

  • il fabrique intégralement l’objet lui-même
  • il utilise un outillage mécanique réduit
  • il ne produit que des objets usuels

Parler d’artisanat évoque des petites quantités et une  faible d’automatisation. Effet d’époque et de représentation, on imagine généralement l’artisan comme producteur d’objet matériels. On pourrait pourtant étendre cette idée à des biens numériques. L’écriture d’une page web statique a quelque chose d’artisanal.

Critères de distinction artiste / artisan

Dissocier fortement l’artiste et l’artisan est une position courante. La distinction elle-même est très classique. Le critère souvent évoqué pour séparer les deux est l’utilité. Un artisan produirait des choses prioritairement utiles. L’artiste serait lui détaché de cette utilité.

Ce critère est intégralement douteux pour deux raisons. Premièrement : Utile est l’un des termes les plus vagues du français. A peu près rien ne peut être dit utile ou inutile de façon définitive. Voyez la définition d’utile pour vous en convaincre.

Deuxièmement : l’art et l’artiste visent très souvent une finalité utile. Problèmes de définition de l’utile mis à part, les artistes produisent en permanence des choses que personne ne dira « inutiles » ou réalisées « pour l’amour de l’art ». Il existe une quantité d’œuvres qu’on jugera réalisée à des fins purement utiles : l’art de propagande, les blockbusters américains (pensés pour la rentabilité), les séries TV qui servent à vendre la pub qui les entoure, etc.

Enfin certaines œuvres oscillent entre artefact utilitaire et œuvre d’art. On pense aux objets du design : à la fois esthétiques et pratiques, beaux et ancrés dans l’usage. On pense aussi à l’architecture. Inlassablement classée parmi les arts, l’architecture a profondément une dimension utile.

On se souviendra aussi que l’art a aussi, parmi ses objectifs, de nourrir les artistes. Utile, non ?

Bibliographie

  • Artisan, Dictionnaire de philosophie, Noëlla Baraquin (dir.), Paris, Armand-Colin, 2007
  • Artisan, Dictionnaire de philosophie, Christian Godin, Paris, Fayard, 2004
  • Artisan, Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux (dir.), Jean Lefranc (dir.), Paris, Armand-Colin, 2005
  • Artisan, Philosophie de A à Z, Collectif, Paris, Hatier, 2000

8 comments / Add your comment below

  1. On est dans une époque du vent! On se dit artiste trop facilement! On ne parle que d art contemporain! C est à la mode! Je prends l exemple du bâtiment! On vas construire par exemple une école ou une salle des fêtes avec une architecture Design ! Cette même batisse vas se constuire en Bretagne ou en Auvergne sans distinction et respect de l architecture locale! Par contre cela permets au architecte de gonfler la facture au nom de la modernite….Personnellement je penses que l on va détruire le patrimoine architecturale francais! Technique issus de l industrie! Dessiné par l ordinateur! Poutrelles métalliques et coffrage monobloc de béton! Monter à la chaîne par des ouvriers OS ! Au finale L ÉCOLE va coûter très cher à la collectivité qu’ un bâtiment traditionnel élevé par de vrai artisan maçon ! Il n y a pas d artiste sans artisans….on n est pas artisans parcequ on soude une sculture métallique en 5mn…en disant que l on fait de l art! Les métiers de l art. . c est des techniques. ..des années de savoir faire..d expériences et d apprentissages . Merci bcp Olivier. Maréchal ferrant

  2. Juste une question ,vous dites que l’artisan ne produit que des choses utiles… qu’en est-il de l’artisan fleuriste? je me sens pourtant beaucoup plus artiste… qu’artisan selon la définition…

    1. Les fleurs peuvent être vues comme utiles : pour décorer, pour séduire, pour toute une série de motifs. Cela dit, l’objectif de l’article est de saisir ce sur quoi les dictionnaires de philosophie sont d’accord. Après, on peut aller plus loin que les dictionnaires et contester leur approche.

  3. Après la lecture de ce qui précède j’ai du mal à faire la différence entre l’art et l’artisanat alors que mon objectif est de trouver celle-ci.
    Existe t-il une différence stricte entre l’art et l’artisanat?

      1. La différence est que l’artiste produit des oeuvres unique qui n’est pas forcément destiné à être commercialisé mais de suscité le beau subjectif (qui va de soit de l’appréciation de chacun) et donc si l’on demande à l’artiste de reproduire le même objet il ne sera pas capable car cela est une question d’inspiration peut-on avoir les mêmes inspirations deux fois? Pas sur. Alors que l’artisan lui à une technique à lui pr réalisé son objet et fabrique en quantité pour le commercialisé… Voici en gros ce que je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *