Comment faire une annonce de plan ?

L’annonce de plan est la dernière étape de l’introduction. Qu’attendent les correcteurs ? À quoi ressemble une annonce de plan ? Et quelles sont les erreurs à éviter ? On fait le point sur la méthode.

Ne laissez par votre annonce de plan ressembler à un labyrinthe (photo par Enrique Flouret CC-BY)

L’annonce de plan se situe à la toute fin de l’introduction, juste après l’exposé de la problématique. Son objectif est de présenter au lecteur la structure de la copie : on va rapidement expliquer quelles sont les grandes parties et comment elles s’articulent.

Annoncer son plan montre au correcteur que l’on sait où l’on va. C’est un résumé à gros traits de la réflexion qu’on va mener. Il ne s’agit pas de tout dire, mais simplement de reprendre l’idée principale de chaque partie.

Imaginez que vous deviez résumer un film en 3 phrases courtes. Vous n’allez garder que l’essentiel et vous insisterez sur ce qui fait avancer l’intrigue. Pour annoncer son plan c’est pareil.

Structure générale

Les annonces de plan suivent toujours plus ou moins le modèle suivant :

Pour répondre au problème posé, on va d’abord voir que [[ idée 1 ]]. Mais cette idée ne suffit pas et on verra que [[ idée 2 ]]. Enfin, [[ idée 3 ]] permettra de dépasser les limites des 2 idées précédentes.

Avec ce modèle, on explique le contenu de chaque partie, mais on dit aussi pourquoi on avance dans la copie. C’est parce que nos idées ont des défauts, des limites, qu’on avance vers de nouvelles idées plus nuancées. Pour rester clair, l’idéal est de suivre la règle :

1 idée = 1 phrase courte = 1 grande partie

Si la copie a 3 grandes parties, l’annonce de plan fait 3 phrases. Chaque phrase exprime une grande idée, une tentative de résoudre le problème posé en introduction (la problématique).

Exemple d’annonce de plan

Sujet : Peut-on assimiler le vivant à une machine ?

Problématique (en bref) :

On a besoin d’assimiler le vivant à une machine pour le comprendre. Mais si on fait ça, on ne comprend plus ce que le vivant a de spécial. Et puis, si tout ce qu’on comprend du vivant c’est son aspect mécanique (inerte, non vivant), est-ce qu’on comprend vraiment le vivant ?

Annonce de plan :

Nous verrons dans un premier temps s’il est possible de comprendre le vivant d’une façon qui lui soit propre, sans l’assimiler à une machine.

Les limites de cette perspective nous amènerons ensuite à tenter de comprendre le vivant et la machine au moyen des mêmes outils intellectuels.

Ce n’est qu’une fois ces aspects éclaircis que nous pour repenser la différence vivant / machine au cours d’un troisième et dernier temps.

Même si le contenu de la dernière partie reste assez vague, on voit comment la copie progresse vers ce moment. Le contenu des parties précédentes est indiqué, et on sait comment se découpe le devoir (premier temps, ensuite, troisième temps).

Les erreurs à éviter

Ne pas avoir de plan. L’annonce de plan suppose un plan (!). Il est impératif de savoir où vous allez. Vous ne pouvez pas résumer une histoire dont vous ne connaissez pas la fin. Vous avez besoin de savoir où conduit votre réflexion pour écrire l’annonce de plan. Au pire, laissez du blanc.

Manquer de liens logiques. Pourquoi passe-t-on de la 1re à la 2e partie ? De la 2e à la 3e ? Vous devez expliciter cette progression de façon visible. C’est pourquoi certains professeurs interdisent de dire “Premièrement / Deuxièmement” : cela ne crée aucun lien logique entre les parties.

Ne pas être clair. Le correcteur doit comprendre sans effort quelle phrase correspond à quelle partie du plan. Soyez franchement lourd. Dans l’exemple plus haut, le rapport entre chaque phrase et le moment du plan est explicite : “dans un 1er temps ceci”, “ensuite cela”, et “dans un 3e et dernier temps…”.

Ne pas annoncer le plan. Certains professeurs disent que l’annonce de plan est facultative. Il préfèrent le suspense (sic). D’autres professeurs affirment l’inverse : s’ils ne voient pas d’annonce de plan, ils supposent qu’il n’y a pas de plan. Vous n’êtes pas là pour distraire des profs en manque de roman policier : annoncez votre plan.

22 comments / Add your comment below

  1. Bonjour ,
    J’ai une composition dans quelque jours pouvez-vous m’aider à trouver une annonce du plan à cette question svp :
    Que représentait la citoyenneté durant l’apogée de la civilisation romaine entre le Ier et le III eme siècle ?

  2. Bonjour, j’ai vraiment du mal a trouver mon plan pour le sujet suivant  » cela a t-il un sens d’être misanthrope ?  » est ce que quelqu’un pourrait m’aider s’il vous plait.
    Merci!

    1. Bonjour,
      Je peut te proposer un plan, bien que n’étant pas expert en la matière.
      L’idée principale est « comment une personne peut-elle détester sa propre espèce ? »
      Pour réaliser ton plan, transpose d’abord le sujet avec tes propres mots.
      Dans un premier temps, tu définit ce qu’es misanthrope, et ce qui pourrait pousser cette personne à ne pas aimer le genre humain.
      Tu peut dans une partie, parler du fait que cette personnes peut ne pas s’aimer soi-même et non l’espèce humaine, qu’elle voit seulement les aspects négatifs des personnes qu’elle rencontre.
      Enfin, tu peut ouvrir sur le fait qu’être misanthrope peut être la conséquence d’expériences traumatisantes, mais tu entrerai alors plus dans le domaine psychologique que philosophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *