Comment faire une annonce de plan ?

L’annonce de plan est la dernière étape de l’introduction. Qu’attendent les correcteurs ? À quoi ressemble une annonce de plan ? Et quelles sont les erreurs à éviter ? On fait le point sur la méthode.

Ne laissez par votre annonce de plan ressembler à un labyrinthe (photo par Enrique Flouret CC-BY)

L’annonce de plan se situe à la toute fin de l’introduction, juste après l’exposé de la problématique. Son objectif est de présenter au lecteur la structure de la copie : on va rapidement expliquer quelles sont les grandes parties et comment elles s’articulent.

Annoncer son plan montre au correcteur que l’on sait où l’on va. C’est un résumé à gros traits de la réflexion qu’on va mener. Il ne s’agit pas de tout dire, mais simplement de reprendre l’idée principale de chaque partie.

Imaginez que vous deviez résumer un film en 3 phrases courtes. Vous n’allez garder que l’essentiel et vous insisterez sur ce qui fait avancer l’intrigue. Pour annoncer son plan c’est pareil.

Structure générale

Les annonces de plan suivent toujours plus ou moins le modèle suivant :

Pour répondre au problème posé, on va d’abord voir que [[ idée 1 ]]. Mais cette idée ne suffit pas et on verra que [[ idée 2 ]]. Enfin, [[ idée 3 ]] permettra de dépasser les limites des 2 idées précédentes.

Avec ce modèle, on explique le contenu de chaque partie, mais on dit aussi pourquoi on avance dans la copie. C’est parce que nos idées ont des défauts, des limites, qu’on avance vers de nouvelles idées plus nuancées. Pour rester clair, l’idéal est de suivre la règle :

1 idée = 1 phrase courte = 1 grande partie

Si la copie a 3 grandes parties, l’annonce de plan fait 3 phrases. Chaque phrase exprime une grande idée, une tentative de résoudre le problème posé en introduction (la problématique).

Exemple d’annonce de plan

Sujet : Peut-on assimiler le vivant à une machine ?

Problématique (en bref) :

On a besoin d’assimiler le vivant à une machine pour le comprendre. Mais si on fait ça, on ne comprend plus ce que le vivant a de spécial. Et puis, si tout ce qu’on comprend du vivant c’est son aspect mécanique (inerte, non vivant), est-ce qu’on comprend vraiment le vivant ?

Annonce de plan :

Nous verrons dans un premier temps s’il est possible de comprendre le vivant d’une façon qui lui soit propre, sans l’assimiler à une machine.

Les limites de cette perspective nous amèneront ensuite à tenter de comprendre le vivant et la machine au moyen des mêmes outils intellectuels.

Ce n’est qu’une fois ces aspects éclaircis que nous pour repenser la différence vivant / machine au cours d’un troisième et dernier temps.

Même si le contenu de la dernière partie reste assez vague, on voit comment la copie progresse vers ce moment. Le contenu des parties précédentes est indiqué, et on sait comment se découpe le devoir (premier temps, ensuite, troisième temps).

Les erreurs à éviter

Ne pas avoir de plan. L’annonce de plan suppose un plan (!). Il est impératif de savoir où vous allez. Vous ne pouvez pas résumer une histoire dont vous ne connaissez pas la fin. Vous avez besoin de savoir où conduit votre réflexion pour écrire l’annonce de plan. Au pire, laissez du blanc.

Manquer de liens logiques. Pourquoi passe-t-on de la 1re à la 2e partie ? De la 2e à la 3e ? Vous devez expliciter cette progression de façon visible. C’est pourquoi certains professeurs interdisent de dire “Premièrement / Deuxièmement” : cela ne crée aucun lien logique entre les parties.

Ne pas être clair. Le correcteur doit comprendre sans effort quelle phrase correspond à quelle partie du plan. Soyez franchement lourd. Dans l’exemple plus haut, le rapport entre chaque phrase et le moment du plan est explicite : “dans un 1er temps ceci”, “ensuite cela”, et “dans un 3e et dernier temps…”.

Ne pas annoncer le plan. Certains professeurs disent que l’annonce de plan est facultative. Il préfèrent le suspense (sic). D’autres professeurs affirment l’inverse : s’ils ne voient pas d’annonce de plan, ils supposent qu’il n’y a pas de plan. Vous n’êtes pas là pour distraire des profs en manque de roman policier : annoncez votre plan.

37 comments / Add your comment below

  1. Bonjour,
    Je me demandais concernant le plan, si notre dissertation comporte deux grandes parties avec trois idées dans chacune d’elle, dois-je présenter dans le plan les deux grandes parties ou les trois idées?

    1. Bonjour,
      Juste les deux grandes parties. Ton annonce de plan doit présenter l’idée principale qui structure ta grande partie, mais pas rentrer dans le détail de l’argumentation. Sinon ça devient un plan détaillé, et plus une annonce de plan.
      Bon courage 🙂

  2. Bonsoir pourriez vous m’aider à trouver un plan a ma problématique :
    Faut-il maîtriser ces désirs ?
    J’ai vraiment besoin d’aide j’ai réussi a faire mon introduction mais arriver au plan je n’y arrive pas du tout alors aider moi Sil vous plaît

    1. Bonjour, je ne fais pas l’aide personnalisée. Je fais le site et je donne tous les conseils que je peux, c’est déjà suffisamment de boulot. Bon courage 🙂

    2. Bonjour, Notre prof de philo nous avait appris comment faire le plan d’un sujet formulé sous forme de question.
      En fait, il nous dit que dans la thèse (ou première partie ), on va répondre à la question par l’affirmatif, c’est le « oui »; donc dans ton exemple (il faut maitriser ses désirs). Dans la seconde partie ou antithèse, il faut réfuter cette affirmation, c’est le « mais », c’est-à-dire expliquer qu’il y a des limites. Dans ton exemple ( il faut quand même se donner la chance d’exprimer ses désirs).

      J’espère que je t’aurai donné un peu plus d’éclaircissement,

  3. Bonsoir.
    Est il possible de faire trois parties avec la première en faveur d’une idée la seconde contre cette idée et la troisième une nuance des deux premières ?
    Car j’ai peur qu’en faisant cela ma troisième partie se confonde avec ma conclusion
    Merci d’avance

    1. Bonjour,

      Oui, c’est possible. Pour éviter que ta 3e partie se confonde avec ta conclusion, rappelles-toi :

      • la 3e partie, c’est un moment argumentatif. Tu dois avoir des idées, mais aussi les justifier, donner des exemples. C’est un moment où ta pensée progresse encore : ta 1re sous-partie de 3e partie, c’est pas encore ton résultat final (sinon tu vas avoir du mal à faire ta 2e et 3e sous-partie).
      • la conclusion, c’est un moment récapitulatif : tu dois rappeler le problème, rappeler ce que tu as dit en 1re et 2e partie. Ça, t’as aucune raison de le mettre en 3e partie. Et quand tu donne ta solution en conclusion, c’est pour être clair. C’est plus le moment d’argumenter.

      Jette un œil à l’article Faire une conclusion aussi, ça peut t’aider.

      Bon courage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *