Explication

Explication (nom commun)
Développement qui vise à faire comprendre.
Opération qui rattache un phénomène à ses causes ou ses raisons.

Sens (1) : Faire comprendre

L’explication cherche à faire comprendre quelque chose (un signe, un phénomène). Elle déploie ou déroule les choses. Le mot latin explicatio veut d’ailleurs dire « déplier », « dérouler ». Mais ce développement poursuit un objectif : une fois la compréhension obtenue, l’explication peut s’arrêter, elle n’a plus d’utilité.

Expliquer peut se faire en donnant une définition, mais pas toujours. Une définition doit être concise et exprimer l’essence d’une chose. Une explication peut être beaucoup plus développée et aborder bien plus que l’essence d’une réalité. On distingue souvent :

  • un explicans, l’élement qui sert à expliquer (syn. explication)
  • un explicandum, l’objet à expliquer.

L’explication n’est pas toujours une explicitation. Expliciter, c’est dérouler complètement, c’est fournir un déploiement intégral. Toute explication n’a pas besoin d’aller jusque là. Il suffit de faire comprendre pour remplir son objectif.

Sens (2) : Rapporter à la cause

En philosophie et en sciences, on utilise également un sens plus spécifique d’explication. L’explication est l’opération qui rapporte un phénomène à ses origines, et en particulier à ses causes. Expliquer, c’est fournir ce qui permet de rendre compte de l’apparition d’un phénomène.

En sciences « exactes », expliquer revient à subsumer un phénomène sous des lois scientifiques et à l’insérer dans un formalisme mathématique. En sciences humaines, il existe des débats sur le sens à donner à l’explication.

Selon la tradition herméneutique, on doit séparer l’explication et la compréhension. Expliquer, ce serait fonctionner par causes : ramener un phénomène à son antécédent nécessaire (= sa cause). Un tel procédé vaudrait en sciences « exactes », mais pas dans les sciences de l’homme.

Lorsque des décisions humaines entrent en jeu, il faudrait chercher à comprendre et non plus à expliquer. Comprendre, ce serait fonctionner par raisons : ramener les phénomènes aux motifs des individus. Par exemple,on devrait chercher à comprendre, non pas à expliquer le passé.

Cette distinction expliquer / comprendre s’appuie donc sur une autre : la distinction cause / raison. Toutefois ni l’une ni l’autre ne sont consensuelles. Certains philosophes rejettent la séparation expliquer / comprendre, notamment lorsqu’ils soutiennent que les « raisons » doivent en fait être des « causes » pour être efficaces.

Bibliographie

  • Explication, Dictionnaire de philosophie, Noëlla Baraquin, Armand-Colin, 2007
  • Explication, Dictionnaire de philosophie, Christian Godin, Fayard, 2004
  • Explication, Dictionnaire des concepts philosophiques, Michel Blay, Larousse-CNRS, 2007
  • Explication, Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux, Jean Lefranc, Armand-Colin, 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *