Faire une conclusion

La conclusion est l’ultime occasion de planter sa dissertation. Oui, c’est bientôt fini. Oui, vous en avez marre. Non, ce n’est pas une raison. Dernier contact avec le lecteur avant la note, la conclusion compte.

conclusion : finish

Structure d’une conclusion

  1. Rappel de la problématique
  2. Rappel du plan suivi
  3. Réponse finale à la problématique
  4. Ouverture

Rappeler la problématique est nécessaire. Ce n’est pas une redite de l’introduction. En intro, vous abordiez un problème sans avoir écrit la copie. Vous aviez peut-être trouvé une solution au brouillon, mais ce n’est pas pareil. Après avoir rédigé votre devoir, certains éléments sont devenus plus saillants, vous comprenez autrement le problème.

Rappeler le plan est indispensable. L’introduction annonçait le programme. La conclusion revient sur la performance. C’est l’unique moment de la copie où vous avez une vue complète sur votre devoir. Vous savez ce qu’il contient. Synthétisez l’essentiel de chaque grande partie et montrez comment elles s’enchaînent.

En un sens, ces deux étapes suffisent. Il est pourtant utile de dire brièvement et clairement qu’elle est votre réponse au problème posé. Votre dernière partie était encore un moment de réflexion, d’argumentation et d’exemples. La conclusion permet de synthétiser votre réponse. Elle signale au correcteur qu’elle est le message global qu’il doit retirer de votre copie.

Certaines méthodologies conseillent d’écrire une « ouverture » en dissertation. Coupez vous le bras plutôt que de le faire. Comme l’accroche, l’ouverture fait partie des fausses bonnes idées qu’on retrouve dans toutes les méthodologies. Je déverse ma haine J’explique pourquoi dans cet article.

Erreurs à éviter en conclusion

Rajouter des éléments nouveaux.

La conclusion « conclut ». Elle ne rajoute rien de radicalement nouveau à la copie. Il est strictement interdit de rajouter des exemples ou des arguments en conclusion. La conclusion ne doit pas servir à débattre ou rajouter une idée. Elle clôture le devoir. Et-elle-est-courte.

Copier coller l’introduction.

Comme la conclusion, l’intro donne le problème et expose le plan. Mais copier-coller l’introduction est stupide. Rédiger votre copie a fait évoluer votre vision des choses et vous donne une vue nouvelle sur votre travail. Profitez-en. D’autant que le correcteur ne va pas apprécier de lire deux fois votre introduction.

Répéter la fin de votre dernière partie.

Vous venez de le dire, ça ne sert à rien de le répéter immédiatement tel quel. Il y a plus dans votre devoir que ce que vous dites en fin de troisième partie. La conclusion va montrer le chemin qui vous mène à votre réponse finale. Elle ne se contente pas de donner votre « solution ». Elle retrace votre réflexion et met la copie en perspective. Il faut donc éviter de simplement répéter  la fin de votre devoir.

Conclure en fin de dernière partie.

Il est tentant de faire un « bilan » du devoir en fin de troisième partie. #ERREUR! Cela revient ni plus ni moins à tuer votre conclusion. Votre conclusion n’aura plus rien à dire, puisque vous avez déjà conclu. Et puisque vous devez faire une conclusion, vous allez vous répéter. FAIL.

—-

Image CC-BY par janeandd

 

5 comments / Add your comment below

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *