Texte VS dissertation : c’est la même méthode !

L’explication de texte de philo s’appuie sur la même méthode que la dissertation. L’analyse n’est pas plus facile. En exagérant à peine, on pourrait dire que dissertation et commentaire sont les deux faces d’un seul et unique exercice. Explications.

(photo par Annie Spratt via Unsplash)

Attention : certains profs distinguent nettement « explication », « analyse » et « commentaire ». Dans cet article, ce n’est pas le cas : on les considère tous comme équivalents.

En devoir de philo, on vous demande de trouver un problème intellectuel et d’écrire un texte argumenté. À ce niveau, il n’y a pas de différence entre analyse et dissert : le résultat final est similaire. Dans les deux cas, vous produisez un texte :

  • structuré (il a plusieurs parties)
  • argumenté (il défend des idées et explique pourquoi)
  • lié à une problématique (une difficulté philosophique)

Pour celui qui donne le devoir, l’objectif est toujours le même : évaluer vos compétences. Quel que soit l’exercice, il teste deux de vos compétences (entre autres). Savez-vous :

  • reconnaître un paradoxe, une difficulté intellectuelle ?
  • construire une argumentation solide ?

Il y a une unité de la méthode. Vous retrouverez des obstacles et mécanismes identiques dans les deux types de devoirs. À chaque fois, vous devrez affronter une problématique et poser des arguments.

La problématique, toujours elle !

La problématique est un élément central en dissertation et en commentaire. Mais il n’y a pas des « problématiques de dissert » et des « problématique de commentaire ». C’est la même problématique dans les deux cas, qui fonctionne pareil.

Derrière l’extrait à étudier, il y a un penseur qui affronte une problématique. Ce qu’on vous donne à travailler, c’est sa réponse, sa solution au problème. Comme en dissertation, c’est à vous de trouver quel est la problématique exacte.

Votre matériau de départ change, mais la démarche est identique. Vous partez du sujet et vous trouvez un problème. Bien sûr il y a des différences : elles sont simplement moins importantes que les points communs.

La problématique est toujours au cœur du devoir. Soit parce que vous devez y répondre (c’est la dissertation), soit parce qu’elle sert de fil de directeur à l’extrait. C’est elle qui motive et préoccupe l’auteur. Sans elle, il n’a pas de raison d’écrire.

Une spécificité de l’explication de texte

Une différence mérite toutefois d’être notée : en commentaire, la problématique est plus précise. En dissertation, on peut rencontrer des problèmes très larges (ex: définir l’art, le bonheur). Mais aucun philosophe ne va résoudre ça en 20 lignes : une question si vaste lui prendra un livre entier, voire plusieurs.

La problématique d’un extrait porte sur un point précis : critiquer une vision particulière de de l’art, par exemple, ou un argument en faveur de cette vision. Il s’agit de problèmes qu’on peut résoudre en quelques lignes. C’est bien un paradoxe comme en dissertation : son champ est juste plus limité.

Argumenter, encore !

En étude de texte, on argumente. On ne se contente jamais de dire « l’auteur dit ceci (de cette façon) » ou « l’auteur pense cela (pour telle raison) ». On doit prouver ce qu’on avance. On doit donner des raisons valables d’adhérer à l’explication qu’on propose. L’analyse est tout aussi argumentative que la dissertation. Ce qui change, c’est ce qu’on défend et comment.

Pendant une dissert, on défend des idées autour d’un grand problème philosophique. Ces idées, on les a eu soi-même ou bien on les a emprunté à un auteur. Vos arguments peuvent s’appuyer sur beaucoup de choses : votre expérience, vos connaissances, vos lectures, etc.

Pendant un commentaire, on défend son interprétation du texte fourni. On montre que ce qu’on comprend de l’extrait, c’est bien que ce qu’a voulu dire l’auteur. Vos affirmations doivent se fonder sur la structure et les mots exacts du texte. Vos connaissances extérieures peuvent être utiles, mais seulement dans un second temps.

En un sens, la dissertation est moins complexe. Elle demande d’écrire un texte argumenté pour répondre à un problème. Le commentaire, lui, demande d’écrire un texte argumenté pour défendre notre interprétation d’un autre texte argumenté, qui tente de répondre à un problème.

Des exercices complémentaires

Mais pourquoi avoir deux exercices, s’ils se ressemblent tellement ? On pourrait mieux s’entraîner s’il n’y en avait qu’un, non ? Réponse : pour vous faire voir les choses de deux points de vue différents.

On vous fait manipuler les mêmes mécanismes (problématique, arguments) dans deux contexte distincts. Avec l’explication, on vous demande de lire et comprendre la pensée de quelqu’un d’autre. Avec la dissert, on vous met dans la peau d’un auteur de philo.

On peut illustrer ça par 2 scénarios :

Scénario « dissertation » :

Imaginez qu’au lieu de travailler sur un sujet scolaire, vous vous posez une question un peu philosophique. Vous vous demandez « Qui suis-je ? », « Est-ce que c’est bien ou mal de faire ci ou ça ? », « C’est quoi le bonheur ? ». Vous voulez une réponse et vous y réfléchissez dans votre coin.

Vous finissez par vous faire une idée, mais vous voudriez l’avis de quelqu’un d’autre. Pour ça, vous écrivez un petit texte qui explique ce que vous pensez et pourquoi. Vous pourrez ensuite le donner à lire à d’autres gens.

En faisant ça, vous faites exactement ce que fait un auteur de philo. L’une des ambitions de la dissert, c’est de vous mettre dans cette position, même si vous n’avez jamais voulu réfléchir tout seul ou écrire un texte.

Scénario « texte » :

Maintenant imaginez que vous êtes en devoir de philo. Mais au lieu de vous donner un texte de philosophe, on vous donne une dissertation faite par autre élève. Pour compliquer les choses, on ne vous dit pas quel sujet il étudiait et on enlève son intro et sa conclusion.

On vous demande de trouver la problématique de la copie et d’expliquer comment l’élève y répond. Pour ça, vous allez vous appuyer sur le texte. Vous allez tenter de comprendre ce que dit l’élève en scrutant ses arguments, ses exemples. Tout ça pour vous faire une idée de « où il veut aller et pourquoi ».

C’est qu’on attend de vous en explication. Reste qu’on préfère vous faire partir d’un extrait de réflexion sérieuse, plutôt que d’un écrit scolaire et un peu artificiel comme la dissertation.

Au fond, dissert et analyse de texte sont les deux faces d’une seule pièce. D’un coté, on produit un texte argumenté qui répond à un problème. De l’autre, on étudie un texte argumenté écrit par quelqu’un d’autre. Au centre des deux, il y a des problèmes philosophiques et des arguments.

L’un n’est pas « plus facile que l’autre ». Ceux qui croient que l’explication est toujours plus simple ne voient pas les points communs structurels et profonds entre les exercices.