Texte ou dissert ? Ça ne change rien

Vous croyez que le texte est plus facile que la dissert ? Vous n’avez rien compris. Dissertation et explication de texte sont deux faces d’une seule pièce. En exagérant un peu, on peut dire que c’est le même exercice. Et en plus, il est vraiment philosophique. Explications.

Quand tu crois que le commentaire c'est facile, Dieu tue un chaton. Deux fois.

Une problématique pour les gouverner tous

Dissert et analyse de texte s’appuient sur une « problématique ». En dissertation, on vous répète qu’il faut une problématique. Que sans la problématique, il n’y a pas de devoir. Que vous aurez franchement une sale note si vous n’en trouvez pas. C’est exactement pareil en explication de texte.

La problématique qu’on demande en commentaire n’est pas différente de celle qu’on recherche en dissert. C’est exactement le même genre de problématique. Il n’y a pas une chose comme « problématique pour dissertation » et une autre comme « problématique pour analyse de texte ». Il n’y a qu’un seul type de problématique, pris sous deux angles d’approches différents.

Les exercices de philosophie sont complémentaires et reposent sur des mécanismes communs. Il y a une unité de la méthode. Ce n’est pas un pur hasard qu’on vous fait rédiger à la fois des dissertations et des analyses de texte. La tradition scolaire joue un rôle, mais on peut trouver une explication plus profonde.

Pour cela, il faut d’abord comprendre le point commun entre la dissertation et les textes qu’on vous fait étudier.

Les philosophes écrivent (presque) des dissertations

Celui qui fait une dissertation et l’auteur qui écrit un texte philosophique sont dans la même position. Cela n’a pas l’air intuitif, mais on peut voir les choses comme ça. Quand on vous force à écrire une dissert, on vous met dans la même situation qu’un auteur « philosophique ». Regardons-y de plus près.

Que se passe-t-il en dissertation ?

  • On vous donne un sujet
  • Vous l’analysez
  • Vous trouvez un problème philosophique (la problématique)
  • Vous lui proposez une solution argumentée

Mais comment se présente votre solution ? Et bien, elle prend la forme d’un texte, en particulier d’un texte organisé. Votre copie a une structure. Vos paragraphes également. Les parties de votre dissertation contiennent des arguments, des exemples. Chaque morceau de votre texte joue un rôle particulier : exposer votre idée, la justifier, l’illustrer.

Que fait un auteur « de philo » ?

  • Il trouve un problème philosophique (une problématique!)
  • Il lui propose une solution argumentée.

Certes, personne n’a forcé l’auteur a réfléchir sur un sujet. Mais il est dans la même position qu’un étudiant. Il rencontre un problème et va tenter de le résoudre. Il va le résoudre en produisant… un texte. Un texte organisé. Où chaque partie à un rôle. Dont chaque moment peut être expliqué. Vous voyez où je veux en venir ?

La « logique » derrière la construction d’une dissertation et d’un texte de philo est la même. Bien sûr, la dissertation comporte des règles et des contraintes spécifiques. Mais il y a une parenté entre la rédaction d’une dissertation (aussi scolaire que ce soit) et l’écriture d’un « vrai » texte de philo.

L’analyse de texte comme dissertation inversée

En dissertation, on part d’un problème et on construit une solution. Ce problème nous a été suggéré par le sujet, mais il est aussi bon que n’importe quel autre. C’est un problème qui aurait pu intéresser un auteur. Schématiquement on a donc :

Problème philosophique → production d’un texte argumenté.

En analyse de texte, on fait l’inverse. On part d’un texte argumenté (une solution), et on remonte jusqu’au problème (problématique). Le schéma est alors :

Texte argumenté → extraction d’un problème philosophique

Si vous ne savez pas reconnaître un problème philosophique, vous êtes mal. C’est exactement ça que vous devez trouver. En dissert, on vous demande de le trouver à partir d’un sujet (quelques mots). En explication, vous devez le trouver à partir du texte d’un auteur. Dans les deux cas, vous manipulez des problématiques.

En dissertation, on vous propose de trouver et résoudre un problème. Vous êtes dans la position de quelqu’un qui rencontre une difficulté intellectuelle et doit la résoudre. Vous allez : (a) préciser le problème que vous avez identifié ; et (b) écrire une réponse argumentée.

En explication, on vous propose la résolution d’un problème sans vous dire lequel. L’auteur rencontre un problème et lui donne une solution. Mais il ne dit pas forcément « Eh, voilà le problème que je me pose ». Souvent, le problème n’est pas explicite. C’est en lisant attentivement le texte qu’on comprend sa problématique.

Mais alors qu’en dissert les problématiques sont souvent très générales, celles de commentaire sont beaucoup plus précises. Une problématique « générale », un philosophe va probablement y répondre en tout un livre. Une problématique très spécifique, limitée et précise, là peut être que 15 lignes suffiront.

———

Image [cc-by-sa 3.0 dicophilo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *