Transcendant

Transcendant (adjectif)
Qui dépasse un ordre donné, parce qu’appartenant à un ordre supérieur ou extérieur.
Terme(s) associé(s)

immanent

Qu’est ce qu’être transcendant ?

On dit transcendant ce qui dépasse un ordre, qui appartient à un ordre supérieur. La notion est particulièrement abstraite, mais ramène toujours à l’idée d’extériorité et de supériorité. On prend souvent Dieu pour exemple, même s’il constitue un cas extrême. Le Dieu des monothéismes est vu comme un être transcendant. Il est extérieur au monde : il n’est pas quelque part dans la création, il est hors de la création. Il existe au-delà d’elle.

Mais l’extériorité ne suffit pas. La transcendance renvoie à une différence de plan. Les idées et les choses concrètes ne sont pas sur le même plan. Elles appartiennent à des ordres différents. Un élément est transcendant lorsqu’il relève d’un ordre différent et supérieur à un autre. Dieu est transcendant au monde, mais le monde n’est pas transcendant à Dieu. Le monde est une création, il est inférieur à son créateur.

Transcendant s’oppose à immanent. Le couple « immanent / transcendant » est pourtant asymétrique. Transcendant est défini plus clairement par les dictionnaires qu’immanent ; et on utilise beaucoup plus couramment « transcendant ».

Transcendant et transcendantal

Kant distingue transcendant et transcendantal :

  • Est transcendant ce qui dépasse les limites de l’expérience possible.
  • Est transcendantal ce qui conditionne a priori toute expérience possible.

Le sens de transcendant est alors épistémique, alors que son usage est d’ordinaire ontologique. La chose en soi est transcendante : elle est hors de ce à quoi on peut accéder au sein de l’expérience. Les catégories de l’entendement sont transcendantales : elles rendent possible l’expérience.

La phénoménologie réinvestit l’opposition transcendant / transcendantal posée par Kant. On dit « transcendant » ce vers quoi la conscience se projette. L’objet intentionnel est transcendant, et la transcendance est synonyme d’intentionnalité.

On insistera néanmoins sur les divergences d’interprétation chez les phénoménologues : Husserl, Heidegger, Sartre et Levinas vont défendre des visions différentes de la transcendance.

Bibliographie

  • Transcendance / Transcendant, Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux (dir.), Jean Lefranc (dir.), Paris, Armand-Colin, 2005
  • Transcendant, Dictionnaire de philosophie, Noëlla Baraquin (dir.), Paris, Armand-Colin, 2007
  • Transcendant, Dictionnaire de philosophie, Christian Godin, Paris, Fayard, 2004
  • Transcendant, Dictionnaire des concepts philosophiques, Michel Blay (dir.), Paris, Larousse-CNRS, 2007
  • Transcendant, Lexique de philosophie, Olivier Dekens, Paris, Ellipses, 2002
  • Transcendant / Immanent, Lexique des repères philosophiques, Olivier Dekens, Paris, Ellipses, 2004
  • Transcendant, Philosophie de A à Z, Collectif, Paris, Hatier, 2000