Nécessaire

Nécessaire (adjectif)
Qui ne peut être autrement qu’il n’est.

Définition de nécessaire : l’essentiel

Ce qui est nécessaire doit être. Si quelque chose est nécessaire, il lui est impossible de ne pas être. Ce qu’on dit nécessaire est. Il ne peut pas ne pas être. Il et ne peut pas être autrement. Si une chose peut ne pas être, elle n’est pas nécessaire. Si une chose est, mais aurait pû autrement, elle n’est pas nécessaire.

La nécessité appartient aux modalités. Elle se pense conjointement à :

La nécessité entretien des liens étroits avec l’a prioricité et l’analyticité. Beaucoup de philosophes ont considéré que le nécessaire se connaissait a priori. L’analyticité désigne elle un type de nécessité, mais il en existe plusieurs.

Différentes nécessités

On peut distinguer différents types de nécessité. Pour faire simple, je ne traiterai que de la nécessité aléthique ou ontique. Le nécessaire aléthique est propre aux faits. Il a un lien direct à la vérité et au réel. Ce n’est pas très aidant, certes. Mais on peut comprendre la suite quand même. Le nécessaire aléthique se subdivise en quatre nécessités :

  • temporelle
  • physique
  • logique
  • métaphysique

La nécessité temporelle correspond à la nécessité du passé. Ce qui a eu lieu… a eu lieu. On ne peut le changer, on peut le faire devenir autrement. L’énoncé « JFK a été assassiné » est nécessairement vrai. Toutefois sa nécessité n’est pas absolue. Il y a eu un moment où le contraire aurait pu se produire. JFK aurait pu ne pas être assassiné. On parle donc d’une nécessité relative.

La nécessité physique exprime une impossibilité, mais pas une contradiction. Il y a incompatibilité avec les lois de la nature, mais pas avec celle de la logique. « Xavier parcourt Paris-Nice en 0,05 secondes » est physiquement impossible, mais pas métaphysiquement impossible. Là encore, on parle de nécessité relative.

La nécessité logique est beaucoup plus célèbre. Elle désigne deux types de vérités :

  • les vérités logiques
  • les vérités analytiques

Au sens strict, la nécessité logique renvoie à la vérité en vertu des lois de la logique. « Socrate est un homme ou Socrate n’est pas un homme » est logiquement nécessaire. On peut analyser l’énoncé comme exprimant en fait « A ou ¬A » (A ou non A). L’énoncé est nécessairement vrai en raison des ses règles de compositions. Soit A est réalisé, soit il est faux que A soit réalisé. Il n’y a pas d’alternative.

L’analyticité désigne une forme de nécessité légèrement différente. Une proposition analytique est vraie en vertu de la signification des mots qui la composent. « L’homme est un animal rationnel » est nécessairement vrai, parce que « homme » est censé être équivalent à « animal rationnel ». Forcément, c’est moins convaincant qu’avec les lois logiques.

Une vérité logique est vraie indépendamment de l’interprétation de ses constituants. Quelque soit A, « A ou ¬A » reste vrai. Une vérité analytique est censée pouvoir se transformer en vérité logique par substitutions des termes :

  • Un homme est un animal rationnel
  • Homme = animal rationnel
  • Un homme est un homme
  • Un A est un A

En remplaçant « animal rationnel » un synonyme, on a obtenu une vérité logique. La nécessité logique est absolue. Le contraire d’une nécessité logique est contradictoire.

La nécessité métaphysique ne contredit pas une loi logique et ne peut se réduire à un énoncé analytique. Ce dernier point étant toutefois contesté par certains. Ce qui est métaphysiquement nécessaire est vrai dans toutes les circonstances possibles. Cela ne dépend pas de notre connaissance, mais de la nature de la réalité. Exemple : « Un objet ne peut être intégralement de deux couleurs à la fois ». On parle alors de nécessité métaphysique, dans la mesure où l’on ne peut la réduire à un autre type de nécessité.

Bibliographie

  • Nécessité, Dictionnaire de philosophie, Noëlla Baraquin (dir.), Paris, Armand-Colin, 2007
  • Nécessité, Dictionnaire de philosophie, Christian Godin, Paris, Fayard, 2004
  • Nécessité, Dictionnaire des concepts philosophiques, Michel Blay (dir.), Paris, Larousse-CNRS, 2007
  • Nécessité, Lexique de philosophie, Olivier Dekens, Paris, Ellipses, 2002
  • Nécessité, Nouveau vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Louis-Marie Morfaux (dir.), Jean Lefranc (dir.), Paris, Armand-Colin, 2005
  • Nécessité, Philosophie de A à Z, Collectif, Paris, Hatier, 2000
  • Qu'est ce que la nécessité, Jean Pascal Anfray, Paris, Vrin, 2009, (GoogleBook)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *